Catégories
Non classé

Covid 19 serait-il force de proposition révolutionnaire ?

Covid 19, tel est son nom, se présente sans crier gare – et faisant fi des frontières et des douaniers – sur la scène mondiale comme une nouvelle donne avec laquelle nous avons toutes et tous une relation… plus ou moins intime !

Covid 19 ce petit être invisible, malin et sournois, s’est fait mondialement connaître et reconnaître en un rien de temps : une telle force de frappe ne s’est plus vue depuis la dernière guerre mondiale !

Covid 19, n’est plus seulement le nom d’un virus, il est aussi celui d’un épisode sanitaire mondial majeur dit pandémie, bref d’un « état de crise » qui met l’État en crise. Dans une crise telle que le gouvernement a déclaré le pays en guerre ! Et voilà le tour est joué : âmes sensibles s’abstenir et pour les autres on sort l’artillerie lourde !

Et avec une précipitation martiale le gouvernement immédiatement à déclaré la guerre… au peuple ! Quelle drôle d’idée ; sans aucun doute une toute petite erreur de lecture du monde, innocente et sans conséquence !!!

Ne nous y trompons pas Covid 19 n’est pas, selon moi, une source de proposition de guerre, mais au contraire d’une proposition de Paix ! C’est pour ma part comme telle que je l’ai accueilli.

Covid 19, m’enseigne bon gré, mal gré que nous sommes tou·te·s relié·es et interdépendant·e·s… Mes actes et comportements bien qu’individuels participent au collectif, c’est vrai pour moi et c’est vrai pour toi ! C’est une loi universelle! Et c’est La Loi que je souhaiterais voir s’inscrire durablement dans toutes les consciences. En effet, en tant que Loi Universelle elle représente la seule et unique loi de gouvernance acceptable et nécessaire dans ce monde en transition vers une conscience de soi, des autres et de l’Ensemble ! La révolution en cours est sensible et elle nous invite à un changement de niveau de conscience.

Aucune révolution ne s’est faite sans heurts ni morts ! Par principe une révolution c’est la fin brutale d’un état et l’avènement d’un autre, et entre temps… de l’incertitude, de l’inconfortable. Mais fort·e·s de cette conscience d’interdépendance, de notre valeur propre et de celle de chacun·e et surtout de la valeur du groupe « peuple humain » que nous sommes alors, nous saurons être créatif·ives ! L’évolution vers la conscience d’ensemble sera en elle-même créatrice de nouveau et notre parade contre la peur du lendemain ! Peur du lendemain organisée et entretenue par les pouvoirs établis et la société capitaliste !

La peur est la force du pouvoir en place et plus nous entretenons notre peur plus nous renforçons leur pouvoir ! La peur, comme l’amour, nous rend aveugle et nous paralyse… pendant un temps ! Changeons notre angle de vue, regardons plus loin et nous verrons que nous entretenons nous-même nos propres chaînes ! La guerre sous toutes ses formes à été expérimentée et l’humain n’y a jamais rien gagné ! Réorientons notre regard vers ce que nous voulons voir advenir ! La paix est en potentialité et n’attend que de se révéler !

Une chose est certaine : la terre – écosystème nous permettant de vivre – ne survivra pas en l’état au pillage d’une société mondialisée de consommation et capitaliste, et les deux tomberont ensemble emmenant le peuple humain avec eux ! Notre salut est dans notre capacité collective à prendre conscience que nous somme en tant que règne humain, interdépendant avec tout les autres règnes terrestres : animal, végétal, minéral, et qu’il est plus que temps de donner à la Vie toute l’attention dont nous sommes capable !

La forme productiviste de nos vie de pilleurs et pollueurs du vivant appartient au passé et Vive l’Anarchie !

La Maudite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *