Catégories
Anticapitalisme Syndicalisme Textes Individuels

Rentrée

C’est la rentrée, immuable concept d’acceptation de retour au bercail pour peu qu’on ait eu la possibilité de le quitter.
Après nous avoir un peu lâché la bride pour soutenir l’économie du tourisme par la consommation, les maitres de ce pays étriqué accusent celles et ceux qui ont pu voyager un chouilla d’avoir favorisé la propagation d’un virus que notre génial gouvernement avait réussi à contenir…contenir.
Pas de panique, le virus est à géométrie variable. C’est à partir de 22 ou 23h qu’il devient très dangereux. Donc couvre-feu et fermeture des bars et restos. Masque obligatoire tout de même avec son lot d’amendes, voire de prison possible en cas de non-respect des ordres sécuritaires. Par contre, dans les lycées, 800 élèves à la cantine dérogation ! internat dérogation etc…. Forcément, car il est hors de question de faire des investissements coûteux dans des services publics que ce gouvernement de minables tend à démanteler au profit du privé. Si ce virus est vraiment dangereux, ils-elles avaient 6 mois pour trouver des solutions acceptables. Des minables pourtant adulés par les grands patrons qui, effectivement, n’ont pas à se plaindre. Toute politique sécuritaire est liberticide. Une information claire de « médecins » intègres aurait eu bien plus d’efficacité en appelant à la responsabilité individuelle sans avoir besoin d’un arsenal répressif.
Heureusement, il y a le foot pour nous détendre. A Marseille, interdit de porter un maillot psg parce que des débiles cognent sur celles et ceux qui les arborent. Sécurité encore. La connerie tout comme le virus frappe fort. Et là, la réponse du préfet est bien déjantée. Des fachos cognent sur des PD ? il interdit l’homosexualité ? – des religieux frappent les athé-es ? obligation de se convertir ? – des mecs tabassent leur femme ? qu’elles deviennent des hommes ? – Les gilets jaunes se font massacrer ? qu’ils-elles restent à la maison ! – Hitler exterminait juifs et gitans ? pourquoi n’étaient-ils pas de bons ariens ? Il y a un côté positif à tout ça, en étant les plus violents, on pourrait gagner en légitimité politique…. Malheureusement pour nous, anarchistes, nos idées ne se décrètent pas, elles appellent à la diversité et au respect de celle-ci. Incorrigibles pacifistes, c’est sur le terrain de l’intelligence que nous préférons lutter. Même si des situations historiques et sociales peuvent amener certain-nes d’entre nous à défendre la liberté par les armes quand les violences d’états nous l’imposent.
Petite anecdote qui n’a rien à voir, un vol de vélo dans une ville truffée de caméra, tu vas voir les flics pour l’assurance et ils te disent que les caméras ne servent à rien pour retrouver les voleurs. Tant mieux, c’est le vélo que j’aurais aimé retrouver, pas les marlous. Par contre, à Thonon, les caméras ont permis d’appréhender des manifestant contre les violences policières. A qui avait des doutes sur la justification des caméras, les voilà définitivement levés.
Sinon, hier j’ai croisé des chasseurs de pokémons. Gentils comme tout ! Mais chasseurs…. Un frisson m’a parcouru. Avec la rentrée, on va retrouver les gros cons kaki armés dans nos forêts et montagnes les jeudi samedi dimanche et jours fériés. La nature offerte à tous les frustrés de nos guerres perdues. (Toutes les guerres sont perdues, elles sont l’échec de la civilisation !). Le sang va couler et des affiches te préviennent. S’ils te confondent avec un faisan d’élevage, ce sera de ta faute ! Comme pour les porteurs de maillots psg à Marseille, on ne se promène pas en civil et sans armes dans nos forêts et montagnes les jours de repos.
Autre truc désopilant, c’est à La Rochelle cette fois. La plage des « minimes » est interdite aux fumeurs. Ecologie oblige ! Une canalisation pète et toute la mer est polluée. N’est-ce pas magnifique ?
C’est vraiment la rentrée ! les meubles n’ont pas bougé. Putain de merde… je prends ma caravane, je sors, je repars, je déserte, je rase la maison, mais plus jamais je ne veux rentrer……
J el marmotton

Catégories
Anticapitalisme Manifestations Syndicalisme

Et re-manif … Samedi 11/01/2020 à Annecy


De déambulations en déambulations le gouvernement ne cède pas.

Le problème des retraites est celui qui touche à la survie des individus dans une société. 

La cristallisation des problèmes sur la retraite ne doit pas faire oublier la nécessité de se débarrasser définitivement de ce système capitaliste. 

Anarchistes et forcément solidaires des combats, nous étions encore présents. 

Le choix fait en fin de la manif de jeudi de réinvestir le  centre ville d’Annecy et les lieux symboliques de la surconsommation s’est concrétisé ce samedi. La quasi totalité de la manif a décidé du parcours. Gare, centre ville et vieille ville : Au cri de « la retraite c’est  fait pour voyager, dormir et baiser ! » Nous pensions sérieusement faire la une de la presse nationale… Un sitting a eu lieu devant le poste de police en hommage aux victimes des violences policière, ainsi qu’un blocage devant le centre commercial « Courrier ».

Le nombre ne semble pas impressionner ni menacer le gouvernement. A quand une vraie Grève Générale ? Combien de temps encore ferons nous confiance à des directions syndicales qui ne veulent visiblement pas relayer les revendications de la base ? 

Grève Générale, insurrectionnelle et expropriatrice !!  

Catégories
Anticapitalisme Manifestations Syndicalisme

Soutien aux caisses des grévistes Ouverture des barrières du péage de Nangy

Une action d’ouverture de barrières en soutien aux caisse des gréviste à eu lieu au péage de Nangy durant 2h°° avec une cinquantaine de personnes, cheminots, gilets jaunes… Tout s’est bien passé, la grande majorité des automobilistes montrant leur soutien. Quelques fanatiques de l’ubuesque système en place ont quand même marqué leur désapprobation par des doigts d’honneur, des “allez bosser” ou en montrant bien qu’ils payaient le péage malgré tout. Au bout d’une heure trois policiers sont arriver pour demander de partir gentiment, mais ça n’a pas bien fonctionné, ce n’est qu’encore une heure plus tard quand ils ont réussi à doubler leur force de frappe qu’ils ont péniblement réussi à faire bouger les lignes. Il faut dire que le temps de présence prévu était atteint et qu’il fallait prendre la route vers les autres manifs prévues ce jour là. Les militants une fois sur le parking ont vu passer un véhicule de la bac qui ont fini par se positionner dans le village avec des mitraillettes bien utiles pour noter les plaques des véhicules.

Une équipe discrètement déguisée en cueilleurs de champignons
Catégories
Manifestations Non classé Syndicalisme

MANIF CONTRE LA REFORME DES RETRAITES Jeudi 09/01/2020 à Annecy


Nous nous sommes retrouvés à une dizaine de compagnon.es et presque autant de drapeaux à tenir nos positions anarchistes lors de cette manif d’Annecy, pourvus de deux textes à distribuer : celui en 4 volets paru dans le dernier monde libertaire, très explicatif, que vous trouverez dans le post précédent, et un autre texte de la manif de décembre que je n’ai pas ici en version numérique.

On aurai aimé rencontrer plus d’anars annéciens, il y en avait certainement quelques uns dans les syndicats, mais aucun groupe formé tels FA ou CNT. En tout cas de notre coté, malgré notre petit nombre, on a bien animé notre secteur avec des slogans improvisés, chansons anars à la guitare et propagande distribuée à la criée pour attirer les plus intéressés par nos idées et ne pas faire de gâchis de tracts.

Ce n’étais pas une très grosse manif, les syndicats étaient à l’avant, nous plus derrière et je n’ai pas entendu leurs discours donc il m’est difficile de les rapporter ici. Devant nous une équipe jeune et motivée, grévistes de la SNCF mettait bien l’ambiance grâce à leur chariot sono, des slogans qui faisaient mouche et un bar de soutien aux caisse de grévistes, même si la marque de la bière incitait plutôt à changer de syndicat ! (héhé!).

Le tracé à été parcouru sans surprise, certains auraient aimé plus d’action. A discuter ce qu’on entend par là…

Sinon on a pas mal discuté avec des Gilets Jaunes, ce qui donne toujours des réflexions intéressantes et de nouveaux contacts, et des gens avec qui faire des choses un peu plus inhabituelles.

Peut être qu’on tentera plus d’aller dans les petites villes la prochaines fois, à voir….