Catégories
Antiracisme Religions Textes FA74

Un professeur est mort, encore

Le 18 octobre 2020

En France, Samuel Paty est mort, parce que professeur, parce qu’il faisait son métier, parce qu’il a tenté d’amener l’esprit critique aux enfants dont il avait la charge. Notre soutien se porte vers ses proches et ceux qui le connaissaient.

Son assassin l’a décapité au nom d’une idéologie qui, dans bien des endroits du monde, s’en prend à tout ce qui ouvre les humains à plus de liberté : les écoles et ceux qui œuvrent à apporter le savoir, les militants pour la sécularisation des religions, les militantes pour l’égalité femmes-homme, etc…
Ce n’est pas le premier professeur, dans le monde, qui tombe au nom de l’idéologie de l’islam politique. Ces réactionnaires tentent d’imposer par la peur, par l’autocensure, leur vision du monde basée sur une lecture rigoriste d’un livre, et dans leur cas qu’ils pensent saint. Tous les tenants de ces idéologies réactionnaires mortifères, d’où qu’elles viennent, savent qu’ils trouveront des soldats, parfois simplement en s’appuyant sur les plus déclassés par notre société, en attisant pour leur dessein les haines et les identitarismes.

Il ne suffira pas de faire la chasse à leurs idées. Encore moins d’amalgamer comme, ils en rêvent, tous les croyants d’une religion en un grand ensemble belliqueux. Il faut leur couper l’herbe sous le pied !


Pour nous anarchistes, cela ne pourra se faire que par l’émergence d’une société réellement égalitaire, libre, où chacun et chacune aura sa place en tant qu’individu.e. Il faut aussi soutenir les luttes pour la sécularisation des religions dans le monde, à minima. Et nous, anarchistes, souhaitons, luttons pour la disparition à terme des religions et superstitions, l’abolition des frontières, des classes et faire vivre l’entraide à l’échelle du globe. Les États et leurs guerres, les Religions et le Capitalisme se nourrissent les uns les autres au détriment des Libertés.

Nous ne pouvons pas nous contenter d’une simple condamnation sans imaginer et commencer à mettre en œuvre les changements de société nécessaires à la disparition des carcans qui nous enferment.

Nous ne pouvons nous contenter de compter les morts, d’une pseudo « unité nationale » et de retourner au silence.

Nous le devons à toutes celles et ceux intimidé.e.s, malmené.e.s, tué.e.s au nom de la réaction et l’envie d’imposer une vision rétrograde de la société, d’où que cela vienne.

Ni Dieu, ni maître, ni État, ni patron.


Les Relations Extérieures de la Fédération Anarchiste

2 réponses sur « Un professeur est mort, encore »

Bonsoir,
J’approuve les propos tenus dans cet article et j’apprécie cette vision égalitaire qui m’est chère.
Je voudrais juste rajouté quelques points pour éclaircir les lectrices.teurs sur l’islam.
Si vous tapez « Coran versets dangereux », vous trouverez la partie visible de l’iceberg qui vous montrera que l’islam politique se guide du Coran, des hadiths et de la charia pour mener le combat ultime contre les mécréans que nous sommes tous. (2 milliards de musulmans et 6 milliards de mécréans.)
Lorsqu’un terroriste agit, il le fait toujours en gardant ces versets à l’esprit. Que ce soit pour se donner du courage, de la conviction qu’il est dans le juste, etc.
Je vais vous donner deux versets parmi plus de 500:
– Sourate 2, 191 et sourate 8, 39-40 : Oui, elle apparaît deux fois!]
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah seul. … »
– Sourate 8, 65 :
« O Prophète, appelle les croyants à combattre. S’il y a vingt hommes fermes [ou endurant] parmi vous, ils vaincront deux cent incroyants ; … »
– Et comme il y a plus de 500 versets, les terroristes ont de quoi trouver des versets qui les aident à agir, à passer à l’acte.
Tout ceci pour dire que ce ne sont pas les personnes qui sont mauvaises [quoi que…], mais ce sont bien les écrits « sacrés » qui incitent à la violence et qui pausent problèmes. C’est pour ça que s’attaquer aux terroristes, à Internet, aux réseaux asociaux, ne règlera rien. Le problème vient de la source, c’est à dire le CORAN et je ne parle même pas des hadiths et de la charia. Et ce problème qui vient du CORAN, personne n’en parle!!!
Ce que les musulmans doivent faire, c’est d’éliminer tous les versets guériés contenu dans le coran.
Puis à chaque attenta, ne pas faire des discours, mais de descendre dans la rue par centaines de millier pour hurler leur désaccord avec la violence. Mais ça ils ne le font jamais. Même pas quand des humanitaires sont enlevés puis décapités. Par contre si on jette un coran dans les toilettes, là la réaction est instantanée dans le monde entier et des manifestations monstre ont lieu et avec des morts à la clef.
Je vous laisse essayer de comprendre tout ça.
Bonne nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *